La Datcha | Agnes Martin Lugand

Après ma découverte de son roman « Une évidence », Agnes Martin Lugand, dont la réputation n’est plus à faire, m’avait donné envie de découvrir ses autres récits. Depuis, je n’ai malheureusement plus jamais eu de coup de coeur comme ça l’avait été cette première fois. Mais j’attendais beaucoup de « La datcha » ! J’espérais retrouver ce qui m’avait tant plu auparavant. Verdict ? 

bd11bc64-9165-4634-a1d4-1cd2a2b7edb6

Sans titre 1

« L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ? « 
Et si le pouvoir d’un lieu était d’écrire votre histoire ?

Agnes Martin Lugand  |  Editions Michel Lafon  |  344 pagesSans titre 11

MON AVIS

J’avoue avoir été soulagée en refermant « La Datcha » car j’ai bataillé pour arriver à la fin…
Pourtant tout commençait bien ! J’ai tout de suite aimé les premières pages qui plantent le décor et nous racontent l’histoire d’Hermine. Abandonnée gamine par sa mère, elle fuit ensuite son foyer et se retrouve dans la rue jusqu’à ce qu’un homme, Jo, lui propose totalement par hasard un travail à La Datcha, un hôtel/restaurant qu’il gère avec sa femme Macha.

Après ce prologue, on retrouve Hermine 20 ans plus tard, toujours à leurs côtés, eux qui sont devenus ses parents adoptifs, qui lui ont tout appris et donné la possibilité de prendre sa revanche sur la vie. La Datcha est d’ailleurs désormais tout son univers. Mais c’est le drame…. Jo va malheureusement les quitter et c’est le début des difficultés pour Hermine.

Je suis super déçue d’écrire ces lignes. Si j’ai adoré le début, j’ai vite déchanté en poursuivant ma lecture. Je reproche au récit une seule chose : un rythme trop lent et un peu répétitif. Au fil des pages j’ai eu de moins en moins envie de le lire, je rechignais chaque soir à le reprendre. Etant donné que j’aimais l’histoire de base, j’avais d’abord mis ça sur le compte de ma fatigue qui ne m’aidait pas à tenir le coup plus d’un chapitre mais en vérité, c’est juste que je m’ennuyais.

Finalement, peu après la moitié, j’ai commencé à lire en diagonale et je sais que je n’ai rien loupé !
AML tourne un peu en rond. On découvre La Datcha qui pourtant, même si elle n’est pas énormément décrite, m’attirait beaucoup. Le lieu qu’elle nous présente donne envie de s’y rendre. Le décor en général, l’ambiance conviviale, les salariés unis telle une véritable famille.. Bref, j’ai adoré le cadre mais en ce qui concerne l’intrigue, je ne voyais rien avancer. Le quotidien d’Hermine est toujours le même, on nous parle de son travail à La Datcha, de ses sentiments suite à la perte de Jo, les difficultés avec Macha, ses problèmes de couple, ses enfants… Il n’y a que le retour de Vassily (le fils de Jo et Macha) en lien avec l’intrigue qui retient l’attention mais là encore, c’est long !

Arrivé au dénouement (2/3 derniers chapitres) j’étais encore plus déçue, ou plutôt frustrée. Pourquoi ? Parce que j’ai finalement beaucoup aimé les révélations même si certains éléments m’ont paru un peu « gros ». C’est donc un petit coup de massue car je suis certaine qu’en d’autres termes, avec un déroulé différent, j’aurais beaucoup apprécié cette lecture.


J’aurais adoré aimer « La Datcha » mais je termine ma lecture déçue et frustrée. Un début et une fin que j’ai appréciés mais la majorité du déroulé qui m’a profondément ennuyée avec un rythme trop lent et peu d’éléments auxquels s’accrocher pour motiver à atteindre la dernière page. Dommage !

Publicité

1 réflexion au sujet de “La Datcha | Agnes Martin Lugand”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s